Les actions d'amélioration des connaissances

Les actions de connaissance des tortues marines font partie de l'un des trois volets d'intervention du Plan National d'Actions (PNA) en faveur des tortues marines dans les Antilles françaises.

Dans ce volet, les objectifs d'actions s'orientent sur plusieurs thématiques différentes, comme :

 

  • L'amélioration des connaissances sur l'écologie des tortues marines (actions n°26, 27 et 28 du PNA)

  • Le développement de la recherche et des partenariats scientifique à l'échelle régionale et internationale (action n°8 du PNA)

  • L'amélioration de la visibilité, du partage et de l'analyse des données existantes (actions n°31 et 32 du PNA)

 

 

Ces actions s'appliquent en Guadeloupe, en Martinique et à Saint-Martin à travers différents projets qui s'adaptent au territoire.

Suivi de l'activité de ponte des tortues marines (action 24 du PNA)

Afin d'estimer les populations et d'identifier leur évolution dans le temps, des experts ont défini un protocole de suivi des populations en nidification, standardisé à l'échelle des territoires français. Il est aussi un indicateur inter- et intra-annuels mis en œuvre dans le cadre du programme et qui permettent d'évaluer l’état de santé (ou état de conservation) des populations de tortues. Cette méthode est utilisée sur l'ensemble des Antilles françaises et Guyane pour recenser les activités des tortues marines.

Comment ça marche ?

 

Le suivi des traces est une activité réalisée de mars à novembre, durant la période de nidification des tortues marines. Le protocole mis en place est un transect sur le linéaire de plage, sur lequel les patrouilleurs doivent relever les traces laissées par les tortues venues pour pondre dans la nuit. Plusieurs informations, telles que, l'espèce, la largeur des traces, l’heure de montée, la présence ou l'absence d'un nid, etc, sont récoltées. Ces données sont analysées ultérieurement par des modèles statistiques afin d'évaluer l'évolution des populations de femelles reproductrices.

Et pour les tortues... ?


Les tortues marines se reproduisent tardivement, autour de 15 ans pour les tortues luths et entre 20 et 30 ans pour les tortues vertes et imbriquées.


Les tortues marines ne pondent pas tous les ans, l’intervalle entre deux saisons de ponte est compris entre 2 et 4 ans en moyenne. Elles pondent plusieurs fois au cours d’une saison de ponte. Les tortues marines sont souvent fidèles à leur secteur de ponte, voire à leur plage de ponte.


Suite à la saison des pontes, les tortues qui pondent sur nos plages rejoignent des zones d’alimentation situées à plusieurs dizaines voire milliers de kilomètres. Les tortues présentes autour de nos îles toute l’année quittent à l’âge de la maturité pour rejoindre leurs zones de pontes, elles aussi distantes de plusieurs voire milliers de kilomètres.

 

Une tortue ne réussit pas lors de chaque montée sur la plage à pondre ses œufs. En effet, différents éléments peuvent entraver le bon déroulement de la ponte comme le tassement du sable, la présence de nombreuses racines, l’absence de sable et bien sûr le dérangement occasionné par les humains (lumières, mauvaise approche,...)

Dans les Antilles françaises ?

Comme annoncé plus haut, les suivis de nidification sont effectuées sur l'ensemble des Antilles françaises concernées par le Plan National d'Actions (PNA). Chaque territoire à son réseau d'acteurs regroupant des experts tortues marines et des bénévoles investis dans cette mission. Les associations et partenaires se partagent les plages de pontes du territoire, formant des lots de plages.

Cette action est encadrée sous les conditions d'un cahier des charges.

Dans les Antilles françaises, la Guadeloupe, Saint-Martin et la Martinique, rassemblent plus d'une vingtaine de structures mobilisées pour cette mission.

   En savoir plus sur vos territoires

r%C3%A9seau%20tortue%20marine%20mque.jpg
logo-rtmg-web.png